Bienvenue dans notre école!
84 chemin de Montpellier,40290 Estibeaux, France.

Les grands principes de la pédagogie Montessori

Les fondamentaux de l’approche Montessori

L’esprit absorbant et les périodes sensibles

Les enfants absorbent ce qu’ils trouvent dans leur environnement; ils possèdent en eux-mêmes des facultés et des habiletés insoupçonnées. Ce sont des explorateurs naturels qui savent apprendre spontanément de leur environnement. Leur soif d’apprendre est insatiable!

Une des découvertes les plus importantes de Maria Montessori est celle des périodes sensibles de l’enfant. Ce sont des sensibilités particulières et momentanées qui existent chez les êtres en formation. Elles sont fugitives, se limitent à des acquisitions déterminées comme le langage, l’ordre, la coordination des mouvements, le raffinement des sens.

Une fois la période sensible passée, la sensibilité diminue puis cesse.  L’occasion d’une conquête naturelle est perdue. Pendant ces périodes, l’enfant apprend avec enthousiasme, voire avec passion. Il fait alors des progrès si rapides qu’ils en sont parfois stupéfiants. Le repérage des périodes sensibles est donc d’une importance essentielle. Quand l’enfant traverse une de ces périodes, c’est comme si une lumière éclairait seulement certaines choses sans éclairer les autres. C’est pour cela que Montessori favorise le libre choix dans le travail. Les enfants choisissent leurs activités  selon les périodes sensibles qu’ils traversent . Dans une ambiance Montessori, chaque enfant peut choisir son activité selon une motivation interne profonde. Comme les enfants n’ont pas tous les mêmes besoins au même moment, la mise à disposition du matériel Montessori, avec la possibilité de le choisir et de l’utiliser autant de temps qu’ils le souhaitent, permet de satisfaire leurs intérêts.

La prise en compte des étapes de développement de l’enfant pour adapter son environnement à ses besoins

L’enfant a naturellement soif d’apprendre et de grandir. Lui offrir un cadre où il peut assouvir cette soif au bon moment et développer ses intelligences est essentiel. Dans une École Montessori, l’environnement est spécialement aménagé en fonction des besoins physiques et psychologiques des enfants selon leurs tranche d’âge:

1/Première étape du développement :

Le Nido : 0 à 18 mois et La communauté enfantine : 18 mois à 3 ans « Apprends-moi à être moi-même »

La maison des enfants : 3 à 6 ans  « Apprends-moi à faire par moi-même »

2/Seconde étape du développement :

L’école élémentaire:  6 à 12 ans« Apprends-moi à penser par moi-même »

3/ Troisième étape du développement :

Le Erdkinder : de 12 à 15 ans  « Apprends-moi à vivre avec les autres »

Cette prise en compte des particularités de chaque âge est déterminante pour favoriser la prise de conscience de soi et des autres ainsi que la construction harmonieuse de la personnalité.

Les grands principes de la pédagogie de Maria Montessori

L’idée principale de la pédagogie Montessori est d’aider les enfants à faire les choses seuls: le rythme de chaque enfant est respecté et les éducateurs ont pour mission de fournir un accompagnement individualisé des enfants.

Les enfants ont accès à un matériel conçu de manière scientifique par Maria Montessori. Ce matériel sensoriel permet de développer les aptitudes cognitives des enfants.

La méthode Montessori privilégie le rythme de chaque enfant.

Voici les principaux points de la pédagogie Montessori:

  • L’éducatrice a un rôle central, mais non intrusif dans la classe. Elle présente une activité à chaque enfant individuellement, puis l’observera de manière bienveillante et l’aidera à travailler seul et à se développer. L’éducatrice a pour objectif de donner l’envie d’apprendre à l’enfant, et d’éveiller son potentiel. Sa juste place se situe entre le retrait et la disponibilité. L’essentiel du travail de l’éducatrice est d’observer avec attention chaque enfant, afin de déterminer à quel stade de développement il se trouve, puis de lui proposer le bon atelier au bon moment
  • L’instruction est donc principalement individuelle, dans un cadre collectif d’entraide;
  • L’environnement et la méthode encouragent l’auto-discipline et le calme. Les enfants doivent ranger le matériel après l’avoir utilisé;
  • Les classes d’âges sont mélangées (3-6 ans, 6-9 ans et 9-12 ans), cela crée une communauté éducative avec des rapports positifs d’entraide, sources d’apprentissages et d’échanges. Les groupes encouragent en effet les enfants à s’enseigner et à s’aider les uns les autres;
  • Le libre choix des activités, mais pas l’anarchie: dès lors qu’une activité a déjà été présentée par une éducatrice, l’enfant peut choisir librement son propre travail, en respectant celui des autres;
  • L’enfant découvre par lui-même les concepts avec du matériel didactique auto-correctif. Il repère ses erreurs grâce au matériel pensé dans ce sens;
  • Le matériel est multi-sensoriel pour une découverte physique. Pour s’approprier un concept, l’enfant manipule, de façon tangible et concrète, avec ses cinq sens. Chaque matériel est spécialisé dans un domaine d’enseignement précis;
  • L’environnement doit être propice: le matériel doit être accessible et rangé sur des meubles adaptés aux enfants, afin qu’ils puissent y avoir accès de manière autonome;
  • L’enfant travaille aussi longtemps qu’il le souhaite sur l’activité qu’il a choisie, et peut la refaire autant de fois qu’il en a envie. L’apprentissage se trouve renforcé par la répétition;
  • Il y a un programme structuré pour l’apprentissage de la santé et de l’environnement;
  • L’enfant peut travailler où il le souhaite, il peut se déplacer dans la classe et parler à qui il souhaite, à voix basse, à condition de ne pas perturber le travail des autres; il ne doit en revanche par interrompre l’éducatrice lors d’une présentation;
  • Le respect du rythme de chacun: le rythme de chaque enfant peut varier en fonction de sa personnalité, des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement. La pédagogie Montessori distingue des « périodes sensibles » chez l’enfant, c’est-à-dire des moments pendant lesquels il sera le plus susceptible de développer un type de compétence;
  • La concentration, favorisée par l’environnement de travail, le matériel et l’éducatrice;
  • Le travail se fait dans un climat serein de non jugement et de collaboration entre les enfants. Il n’y a pas de notes, pas de compétition, pas de sanction;
  • Le bilinguisme est très souvent présent dans les écoles Montessori. Cela peut aller jusqu’à l’immersion totale plusieurs heures par jour (par exemple le matin en anglais et l’après-midi en français, ou inversement).

Vidéos sur les bienfaits de la pédagogie Montessori

Céline Alvarez, formée en linguistique, décide de rentrer dans le système éducatif national afin de faire bouger les lignes de l’intérieur. Elle passe le concours de professeur des écoles en 2009 et débute en 2011 une expérimentation pionnière au sein de l’Education Nationale. L’objectif ? Proposer un nouvel environnement pour l’école maternelle, scientifiquement fondé et validé, permettant de solliciter de façon optimale les mécanismes d’apprentissages et d’épanouissement de l’être humain. Pour cela, elle reprend les travaux du Dr Montessori, qu’elle enrichit et adapte à la lumière des sciences cognitives et de la linguistique.

Carte mentale de la pédagogie Montessori (mind map)

A la manière des petits finlandais, j’avais envie de créer une carte mentale (heuristique), consacrée à la pédagogie Montessori. Voici le résultat:

Carte mentale Montessori

Vous pouvez télécharger cette mind map au format PDF ici – je la mets à la libre disposition de toute personne intéressée.